L’ÉTUDE CAC 40 VCOMV :

Des conclusions déterminantes

Un CAC 40 trop vieille Europe, trop vieille industrie

Le CAC 40 a eu trente ans en 2017 (1987-2017).
En l’espace de 2 ans, la composition du CAC 40 a un peu bougé en termes de modernité (entrées de DASSAULT SYSTEMES et de STMICROELECTRONICS).

Pour autant, il y a dans le CAC 40 actuel un côté vieille Europe, une dimension vieille industrie, il serait logique de faire passer le CAC 40 dans le 21ème siècle car, aujourd’hui, il n’est pas suffisamment porteur de modernité, c’est-à-dire attractif et Nouvelle économie.

Un peu d’air frais

Dans les quarante plus grosses entreprises américaines, plus de la moitié est née ces quarante dernières années. En France, il y a juste DASSAULT SYSTEMES.

En matière de capitalisation boursière, les quatre plus grosses entreprises cotées à la Bourse de New York sont (au 11/03/19) MICROSOFT, APPLE, AMAZON et ALPHABET (ex Google) ; quel contraste avec les quatre plus grosses entreprises cotées à la Bourse de Paris : LVMH, TOTAL, L’OREAL et SANOFI !

Des évolutions possibles

Pour figurer au CAC 40, il y a deux critères : la capitalisation boursière et le niveau du flottant, à savoir les titres susceptibles d’être réellement échangés en Bourse.

En croisant, ces deux critères (capitalisation boursière et flottant), il y a 3 valeurs clairement éligibles à l’indice parisien :

Au 1/03/19

Capitalisation boursière (en milliards d’euros)

Flottant (en %)

EDENRED

9,28

100

TELEPERFORMANCE

9,53

100

THALES

22,83

46,75

 

Si le souci du Conseil Scientifique des Indices (CSI), aréopage d’experts chargé de procéder à la sélection des entrants, est toujours de faire en sorte que le CAC 40 soit le « club » des meilleures valeurs boursières, le retour de THALES donnerait à l’évidence au CAC 40 un surcroît de modernité.

 

Mentions légales