L’ÉTUDE CAC 40 VCOMV :

Reçue 5 sur 5

Qu’en disent ceux qui l’ont lue ? L’étude VCOMV vue par :

Stéphane FOUKS
(HAVAS WORLDWIDE)

« Il s’agit clairement pour nous de l’étude de référence, que nous regardons à chaque fois avec attention, plus que le classement de l’agence. Elle nous apporte plein d’éléments sur la perception, par les journalistes, de la communication de nos clients. »

Clément LÉONARDUZZI
(PUBLICIS CONSULTANTS)

« A l’heure où tout le monde se vante de conseiller tout le monde, il est bon d’avoir un marqueur fiable, solide, tangible, et l’étude CAC 40 VCOMV en est incontestablement un.»

« La communication repose sur deux piliers fondamentaux : l’idée et la relation.
La relation avec les différentes parties prenantes d’une entreprise, dont les journalistes. A titre personnel, j’aime l’idée que la parole revienne à ces derniers dans cette étude : après tout, sans journalistes, ce métier serait bien fade ! »

Alexandra LAFERRIÈRE
(PUBLICIS CONSULTANTS)

« L’étude VCOMV est non seulement devenue un rendez-vous attendu mais elle est désormais une référence pour notre métier. Il n’y a pas d’équivalent. Elle objectivise, rationalise et relativise aussi, ce qui dans notre secteur constitue un grand mérite. »

Anton MOLINA
(PLEAD)

« Chaque métier a son baromètre, et l’étude CAC40-VCOMV est la référence absolue pour le notre. Les éloges y sont d’autant plus flatteurs, que les blâmes peuvent y être sans concession. D’une précision chirurgicale, cette étude, que j’attends et décortique à chaque édition, est toujours pertinente et riche d’enseignements pour tous les acteurs de notre métier. »

Yves-Paul ROBERT
(PLEAD)

« Si l’étude VCOMV n’existait pas, il serait urgent de la créer. Au-delà d’être un outil de référence, cette étude agit comme une véritable agence de notation sur le marché. Utile pour nos clients, instructive pour les journalistes, inspirante pour nous. »

Marion DARRIEUTORT
(THE ARCANE)

« L’étude VcomV est essentielle pour comprendre les transformations et enjeux au sein de notre secteur. Notre métier évolue et ces capteurs sont des outils très précieux pour mieux diriger mon cabinet et conseiller mes clients »

Coralie FRANCE-SAVIN
(TBWA CORPORATE)

« Personne ne questionne aujourd’hui le rôle clef de la communication dans la stratégie des entreprises, et sa contribution essentielle à leur valeur immatérielle. Corollaire de cette position stratégique, un besoin toujours croissant d’objectivité afin de mesurer la cohérence de nos actions, voir si nos idées fonctionnent, sonder leur réception par des parties prenantes clefs que sont les journalistes ou encore les remettre en perspective par rapport à ce que font les autres. C’est en ce sens que l’étude VCOMV est un outil incontournable dans notre profession – que ce soit comme responsable de la communication ou comme conseil – permettant une perception juste et sans filtre de notre action et ainsi l’amélioration permanente de nos stratégies de communication. »

Michel CALZARONI
(DGM CONSEIL)

« Cette étude a une particularité, celle d’être subjective, fondée sur des témoignages bruts de décoffrage. Elle permet donc de découvrir ce que pensent réellement nos interlocuteurs !

Elle a un autre intérêt : découvrir l’image des “autres” principales grandes entreprises qui fondent le CAC 40. »

Olivier LABESSE
(PRIMATICE)

« L’étude VCOMV est une source d’informations d’autant plus utile qu’elle est réalisée pas un cabinet indépendant ‎ce qui rend ses conclusions crédibles. »

Hugues SCHMITT
(PRIMATICE)

« Au milieu des nécessités de l’urgence, la communication a rarement l’occasion de prendre du recul sur ses pratiques et sur ses effets. VcomV, jusque dans la symétrie même de son nom, est un miroir qui fait progresser. Entre les deux V des vices, vrais ou faux, et des vertus, vraies ou fausses, la bonne « com », en équilibre, est celle qui permet à l’entreprise de montrer au public le bien-fondé de sa contribution, avec un ton juste. Dans cette optique, VcomV livre un ensemble unique de reflets et de repères, tous utiles pour les entreprises, pour leurs conseils, pour l’avenir. »

Thomas ROBOREL de CLIMENS
(PRIMATICE)

“Ce qui est réel […] c’est du singulier, c’est du changeant.”
Henri Bergson, La Pensée et le Mouvant, 1934.

« C’est parce que l’étude de Vincent de La Vaissière est au plus près de la singularité, au travers de la multiplicité des points de vue et expériences individuelles des journalistes patiemment et savamment recueillis, qu’elle peut donner une image aussi fidèle de la visibilité médiatique des entreprises.
La connaissance par l’écoute et l’empathie est la seule voie possible dans l’univers si complexe et sensible qui est le nôtre. VcomV en est à la fois l’unique et meilleure expression !  »

    [recaptcha]

    Mentions légales